Action sociale

Chaque jour les bénévoles de la Croix-Rouge française interviennent auprès des plus démunis afin de leur apporter assistance et réconfort. Grâce au maillage d’actions territoriales, nos unités locales peuvent répondre à tout instant aux besoins quotidiens. Notre objectif, ne tolérer aucune souffrance.

Dans le Gard, sur les 500 bénévoles, environ 250 personnes agissent dans l’action sociale.

Des structures de proximité couvrent l’ensemble de notre département. La Direction départementale de l’action sociale vient en soutien pour assurer la circulation des bonnes pratiques, coordonner les actions nationales, régionales et départementales.

Vestiboutique

Les vestiboutiques sont des boutiques dites « solidaires ». Les produits (d’occasion et/ou neufs) sont triés, retouchés si besoin et ils sont mis en vente à des prix bas afin de les rendre accessibles aux personnes en difficulté. Bien qu’essentiellement tourné vers le vestimentaire, certaines vestiboutiques proposent d’autres objets à la vente (culture, jouets etc.)

Trouver une vestiboutique
– Alès
– Anduze
– Besseges
– Le Vigan
– Grau du roi
– Pont Saint Esprit
– Quissac
– Saint Hippolyte du fort
– Saint Ambroix
– Saint Gilles
– Sommières
– Beaucaire
– Codognan-Vergèze

 

Crédit photo Frank Panié

Distribution alimentaire

Les distributions alimentaires permettent à des familles dans le besoin de recevoir des colis alimentaires complets afin de subvenir à leur besoin pour une période donnée. Il s’agit aussi d’un moment d’échange privilégié avec les bénévoles afin de rompre la solitude sociale.

 

SAMU SOCIAL

Le dispositif d’urgence sociale vient en aide tout au long de l’année aux sans-abris. Cela passe par des moyens d’accueil, d’écoute, d’information et d’aide aux besoins vitaux (vêtements, alimentation …).

Numéro d’urgence sociale : 115

Nos sources d’approvisionnement


 

Le Fond Européen d’aide aux plus démunis (FEAD)

Le FEAD favorise le renforcement de la cohésion sociale et participe à la réduction de la pauvreté et, à terme, à l’éradication des formes les plus graves de pauvreté dans l’Union.

La France bénéficie, pour la période 2014-2020 de 500 millions d’euros de crédits européens auxquels s’ajoutent 88 millions de crédits nationaux et a choisi que ces crédits soient uniquement consacrés à l’achat de denrées alimentaires.

L’aide alimentaire consiste à répondre aux besoins vitaux des personnes. Elle est souvent la première démarche de l’inclusion sociale, permettant d’accompagner les personnes vers l’insertion et l’autonomie.

Le FEAD complète les politiques nationales de lutte contre la pauvreté et d’inclusion sociale, telles que prévues dans le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

NOTRE GALERIE