Quand le fondateur de la Croix-Rouge a des racines Gardoises

Fév 23, 2020Actualités, Délégation territoriale du Gard, Slider, Unité locale de Sommières, Vie associative0 commentaires

Bien qu’il soit né le 8 mai 1828 à Genève, de nationalité Suisse, il acquiert la citoyenneté française, le 28 avril 1859, à l’âge de 31 ans, en Mairie de Culoz, petite commune du département de l’Ain, séparée de la Savoie par le Rhône.

Pourquoi, en ce lieu ? En 1793 son grand- père paternel y avait acquis le cellier d’un ancien monastère.

Ce lieu- dit « La Chèvrerie » est toujours le résidence secondaire de la famille Dunant.

Si Henri Dunant a pu obtenir la nationalité française c’est qu’il disposait, par sa mère Anne Antoinette née Colladon, des origines françaises dans le Gard.

Descendante de la famille Gille de Sommières qui a dû quitter la ville pour Genève en 1685

En effet, grâce à des dispositions voulues par Louis XIV en faveur des descendants d’expatriés pour cause de religion, il a pu acquérir la nationalité française.

En la Mairie de Sommières se trouve une plaque commémorative des 100 ans de la CROIX ROUGE (1863-1963) sur laquelle sont évoquées les origines Sommiéroises du Grand Homme.